Place du 18 Juin 1940 85 470 Brem-sur-Mer

De haut en bas et de gauche à droite : église Saint Nicolas ; vignes à Brem-sur-Mer ; Parc des Genêts en centre ville ; marais de la Gachère

 

Eglise Saint Nicolas de Brem

Les premières traces d'existence de cette église remontent à l'année 1020, ce qui fait d'elle une des plus anciennes églises de Vendée. Fortement endommagée durant les guerres de religion elle a été partiellement reconstruite au XVIIe siècle. La nef centrale, l'abside et les absidioles sont les seuls vestiges qui témoignent aujourd'hui de l'âge de l'église.

A ne pas manquer

Sur le portail, dans le fronton triangulaire, statue de Saint Nicolas entourés de motifs mystérieux. Plusieurs études ont été réalisées avec des interprétations différentes.

L’église est classée monument historique depuis 1956.

 

Eglise Saint Martin de Brem

D’abord Chapelle de Pèlerinage, cette église a été construite par les moines au XIe siècle. Elle est devenue, depuis la fusion avec Saint Nicolas de Brem, l’église paroissiale de la commune.

A ne pas manquer

Le ciboire et l’encensoir inscrits au patrimoine des objets historiques

 

Le village de la Gachère

Le village de La Gachère est un ancien port formé par l'embouchure des rivières "Auzance" et "Vertonne".

Ce petit village de marins, très typique avec ses ruelles étroites et ses maisons basses blanchies à la chaux, est prolongé par un Hâvre. La rivière l'Auzance est plébiscitée par bon nombre de pêcheurs grâce au mélange d'eau douce et d'eau de mer.

Si le port n'existe plus, les maisons de marins sont toujours là et témoignent de la douceur de la vie d'autrefois. La vue remarquable sur le marais fait de la Gachère, un lieu magique pour les touristes et les Brémois.

 

Le vignoble

Introduite durant l’époque Gallo-Romaine en Vendée, la culture de la vigne connait un essor important au Moyen-Age grâce à la volonté du clergé. Le « Fief » était, au IXe siècle, le nom local désignant les vignes plantées par les abbayes médiévales environnantes. Ce vin bénéficiait d’une solide réputation auprès des marins du cru ou de passage sur nos terres.  Au XIe siècle, un négoce s’instaure à Brem vers la Hollande.

Durant le XVIe siècle, le cardinal de Richelieu décide de vendre les terres de l’évêché de Luçon aux paysans. Le vignoble est alors appelé « Fief du Cardinal », nom qui restera jusqu’en 1953. Mal réputé pour cause de cépages non nobles, le vin de Brem reste surtout consommé localement ainsi que dans les communes environnantes. .

A partir de 1875 et durant 22 ans, le Phylloxéra de la vigne ravage les terres mais les producteurs se battent pour conserver leur vignoble. Dès 1897 ils se spécialisent et ajoutent de nouveaux cépages (Grolleau Gris pour Brem). 

En 1953, le vignoble change de nom « Anciens Fiefs du Cardinal », l’appellation ne devient officielle qu’en 1963. Elle est renommée « Fiefs Vendéens » en 1965 puis « Vin de Pays » en 1974.

En 2011, l’appellation AOC Fiefs Vendéens est validée pour Brem, Mareuil, Vix, Pissotte et Chantonnay incluant un cahier des charges strict, garant de la qualité de la production.

La diversité des paysages, du climat et des terres se reflète dans le vignoble vendéen. L’air marin donne une influence particulière aux raisins de nos vignes. Des vins fins et délicats ponctués d’une fine touche saline.

Longtemps renié le Fief Vendéen de Brem-sur-Mer gagne, grâce aux producteurs actuels soucieux de la qualité de leur production, le cœur des enfants du pays et celui des touristes.